Il est un temps pour tout

Adolescent nous croyons volontiers a une force intérieure annihilant toute peur, si bien que de voir, d’entendre ou encore de communiquer avec des esprits, nous semble tellement normal …… Même si la communication est accompagnée de désagréments comme devenir blanc comme un linge, avoir des sueurs froides, les yeux exorbités. la communication est limpide. le seul bémol, le regard des autres ce fichu regard qui vous fait sentir différent et presque anormal … Alors vous commencer à vous cacher et doucement à refouler votre essence même.
Jeune adulte vous vous plongez dans une vie “socialement dites normale” peu à peu votre individualité s’estompe, parfois quelques sensations vous

traversent mais plus rien de vraiment comparable …… vous oubliez peu à peu, comme formaté, vous vivez, ou peut être juste que vous le pensez !
Les événements de votre vie s’enchaînent parfois doux et heureux, parfois sombres et tristes, parfois excitants et parfois reposants, tous valent la peine selon moi d’être vécues, ne sont ils pas la pour nous faire évoluer et nous rapprocher de qui nous sommes, et ne nous permettent pas de devenir qui nous voulons être ?

Et puis il arrive un moment ou ce que vous êtes vous saute à la figure, à la manière d’un clown qui sort de sa boîte. Tout ce que vous pensiez être
devenue s’effondre, la peinture “bon marché” du formatage de la “normalité sociale” s’écaille. Une à une vous enlevez les pelures de votre toile, vous
débarrassant de vos encrages et peurs.

La peur, la peur programmée, insufflée, insidieusement dispensée, au final la peur de développer des capacités naturelles. durant une période j’étais terrorisée de voir passer des esprits ou de les entendre. Je me souviens d’une expérience en particulier, un soir j’étais dans ma chambre, au téléphone avec un ami, et durant notre discussion j’ai été prise d’une sensation désagréable, je me sentais observée, en scrutant mon environnement je vois à la porte une ombre qui semblait se cacher comme quelqu’un qui joue a cache cache …. j’étais recroqueviller sur mon assise et je pleurais suppliant mon ami de ne pas raccrocher (comme si il pouvait me sauver !!) lui évidement riait et essayer de me rassurer en me disant qu’il ne me ferait rien il avait juste remarqué que je pouvais le voir. Il m’a fallu travailler sur cette peur rapidement car ce type “d’incidents” se multipliait.

La prise de conscience, prendre enfin conscience que cet état de fait est plus naturel qu’une pêche bio, qu’ Ado malgré des réactions physiques de mon corps, je communiquais sans aucune difficulté, pourquoi m’être laissée imprégner de la peur ? d’autant que durant un rêve qui m’avait semblé prémonitoire, je me voyais visiter une maison afin de communiquer avec des esprits dérangeant le bien être des vivants.

Je vis aujourd’hui avec plénitude des événements dont j’ai été informée il y a plusieurs années. Pas d’angoisse, pas de frayeur, juste de la communication … Comprendre le comportement des vivants, dialoguer avec l’esprit et faire en sorte qu’ils puissent “partager” l’espace durant les instants ou les “temporalités *” se croisent (* perception personnelle). apaiser les tensions les peurs des vivants et rétablir le bien être dans la maison.

j’aime qui je suis, j’aime ce que je suis, et j’aime ce que je fais …

Et j’espère que vous avez aimer lire ce que j’ai eu tant de plaisir à écrire

À propos de l’auteur : Alexandra Compte vérifié Membre actif Auteur(e) - Rédacteur(trice)
Je suis moi

2 pensées à propos de “Il est un temps pour tout”

  1. Lara avatar Lara dit :

    Quel que soit le temps que l’on prend pour se “souvenir” pour se “redécouvrir” on finit toujours par se “retrouver” :).

  2. IAM avatar IAM dit :

    J’ai beaucoup aimé la couleur de ton texte 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *